Économie

Publié le par Ghislain VACHEROT - mis à jour le

Le Qatar possède l’une des économies qui connaissent les plus fortes croissances, avec le plus haut revenu par habitant au monde.

  • Nom officiel : État du Qatar
  • Capitale : Doha (ou Al Dawha)
  • Villes principales : Al Wakrah, Al Khawr, Al-Rayyan, Umm Salal
  • Monnaie : Riyal qatarien (QR)
  • PIB (2014, FMI) : 210 109 milliards de dollars
  • Taux de croissance (2014, FMI) : +6,7%
  • Taux de chômage (2014, FMI) : 0,4%
  • Taux d’inflation (2014, FMI) : 3,0%
  • Population (2015) : 2 342 725 habitants (Croissance démographique 2015 ≈ 3%)
  • Indice de développement humain (2014) : 0,850 - 32ème
  • Principaux clients (2014) : Japon, Corée du Sud, Inde, Chine et Singapour
  • Principaux fournisseurs (2014) : USA, Emirats-Arabes-Unis, Arabie saoudite, Royaume-Uni, Chine, France

Economie du Qatar

L’économie du Qatar reposait traditionnellement sur les industries de la pêche et de la culture de perles. Dans les années 1940, la découverte du pétrole va totalement révolutionner l’économie du pays qui va fortement s’enrichir. Aujourd’hui tous les citoyens qatariens bénéficient d’un très bon niveau de vie, avec un salaire moyen record et un taux de chômage quasi nul.

En 2015, le Qatar possédait la plus forte croissance économique de la région du Golfe, portée par les renchérissements des cours du pétrole mais aussi par la mise en place d’un programme gazier.

Les ressources principales du Qatar proviennent des exportations de pétrole et de gaz naturel. En 2013, le Qatar était détenteur de 1.5% des réserves mondiales de pétrole et 13.3% des réserves mondiales de gaz (soit la 3ème plus importante réserve gazière). C’est le 4ème producteur de gaz au monde et le 1er exportateur mondial de Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

Afin de rentabiliser les considérables excédents financiers du pays, la Qatar Investment Authority (QIA) a été créée en 2005 pour gérer les investissements du Qatar à l’étranger et permettre le lancement de grands programmes industriels (industrie lourde).

Gaz

Gaz au Qatar

Le Qatar possède les troisièmes réserves de gaz de la planète derrière la Russie 27% et l’Iran 15%, soit 13.3% des réserves mondiales prouvées. La péninsule qatarienne, qui partage avec l’Iran le plus grand gisement gazier au monde (« North Dome »), est devenue le 1er exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, loin devant la Russie, le Canada et la Norvège. Grâce à l’achèvement de son programme d’extension des capacités de production (77 millions de tonnes par an), le pays est aussi devenu le 1er producteur de GNL au monde (32% de la production mondiale).

Le Qatar ambitionne de devenir le plus gros producteur de « Gas-to-Liquids » (technique consistant à transformer des composés carbonés, comme le charbon ou le gaz naturel, en produits pétroliers).

Pétrole

Pétrole au Qatar

L’une des principales ressources du Qatar est le pétrole, découvert pour la première fois à Dukhân en 1939. La production et les revenus liés au pétrole ont explosé à partir de 1973. Le Qatar détenait en 2013 environ 1.5% des réserves mondiales prouvées de pétrole (soit 25.1 milliards de barils ou 2.6 milliards de tonnes).

Tourisme

Le Qatar tente de diversifier son économie, en misant notamment sur le développement du tourisme :

  • Aménagement de l’archipel artificiel The Pearl.
  • Construction d’un hub aéroportuaire géant et développement des infrastructures de transports.
  • Renforcement de l’attractivité de Doha pour concurrencer Dubaï, avec notamment la réalisation d’un métro dont l’inauguration sera en 2019 avec 37 stations et 85km de rails.
  • Développement des infrastructures sportives pour la Coupe du Monde de football 2022 (12 stades).
Tourisme au Qatar